perles de gascogne photo huile de prune made in france

Perles de Gascogne actrice du made in France et de l’économie circulaire – Article Les Échos 25/05/2021

Les Échos Entrepreneurs représente la section du quotidien spécialisée dans l’actualité des start-up, des innovations et des tendances des marchés de produits et services. La journaliste Jennifer Matas dévoile en cette fin de printemps un article sur la fameuse mention ” Made in France “.

On y apprend notamment que les consommateurs sont de plus en plus friands de ces produits. Par ailleurs, leurs attentes concernant la qualité ne cessent de croître. Ainsi, les marques françaises continuent d’améliorer leurs offres et l’attention portée à leurs modes de production. En conséquence on assiste à une véritable émulation dans tous les domaines d’activité pour répondre aux désirs des français.

L’article prend en exemple 3 entreprises dont Perles de Gascogne, pour mettre en lumière l’importance du circuit court. De même, la production de notre huile de prune illustre l’économie circulaire via la valorisation des déchets végétaux.

Vous trouverez ci-dessous la partie de l’article présentant notre entreprise.

Les marques jouent la transparence

La définition du Made in France (MIF) dans le Code des douanes est claire. « Est considéré comme Made in France tout produit dont la dernière étape substantielle a été réalisée en France et dont au moins 45 % de la valeur ajoutée est originaire de la zone », explique Charles Huet, cofondateur de La Carte Française, une carte cadeau 100% MIF. Cela ne concerne donc pas nécessairement les matières premières du produit. Une chemise pourra être estampillée Made in France si sa conception est française, peu importe que son coton soit bangladais et ses boutons chinois.

Toutefois, les attentes et les exigences des consommateurs sont croissantes. « Des entrepreneurs innovants ont ouvert la voie et tiré les standards vers le haut », constate Charles Huet. En particulier dans le textile – on pense au Slip Français, 1083 ou encore de l’Atelier Tuffery – largement touché par les délocalisations massives dans les années 1980, mais aussi à la cosmétique et l’agroalimentaire – historiquement restés forts en France – ou encore aux biens d’équipement.

perles de gascogne photo huile de prune fabrication française

Les ingrédients des huiles Perles de Gascogne sont sourcés à moins de 50 km de l’entreprise.

Perles de Gascogne, circuit-court et économie circulaire

Au cœur de vergers à Pujols, dans le Lot-et-Garonne, Perles de Gascogne fabrique des huiles cosmétiques (80 % des 800.000 euros de chiffre d’affaires global) et alimentaires naturelles à partir d’ingrédients locaux. Voire très locaux. « Plus de 90 % des matières premières sont sourcées à moins de 50 km », assure Nathalie Barrère, fille du fondateur et actuelle co-gérante. Son produit star, c’est l’huile d’amandon de pruneau obtenue à partir de noyaux. « Avant, c’était un déchet et les producteurs devaient payer pour s’en débarrasser. Aujourd’hui, nous leur rachetons et le valorisons. » Son huile a des vertus hydratantes pour les peaux sèches et matures, mais elle est aussi comestible et apporte un goût de frangipane aux préparations. Un seul produit – l’huile d’Inca Inchi – est importé car non remplaçable. « C’est et cela restera l’unique exception », insiste Nathalie Barrère.
Retrouvez l’article intégral sur le site des Échos Entrepreneurs en cliquant sur ce lien.
Crédits Photo : Nogalia ®
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.