Ratio omega 3 omega 6

Picto goutte d'huile ratio omega 3 omega 6OMEGA 3 et OMEGA 6 : un équilibre subtil

Nécessaires au bon fonctionnement du corps humain, les oméga 3 et les oméga 6 sont des acides gras essentiels. Plus que la quantité, c’est l’équilibre entre les proportions d’oméga 3 et d’oméga 6 apportées à l’organisme qui importe.

 

Des acides gras essentiels

Les oméga 3 et les oméga 6 sont considérés comme des acides gras essentiels. De type polyinsaturés, ils sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme et participent à de nombreuses fonctions physiologiques. Ces molécules présentent une double liaison carbone/carbone en position 3 par rapport au carbone Oméga pour les oméga 3, et en position 6 pour les oméga 6.

N’étant pas synthétisés par le corps, ils doivent être apportés par une source extérieure, comme l’alimentation ou les compléments alimentaires. Plus que la quantité, c’est le rapport oméga 3/oméga 6, qui est primordial !

 

Le rapport oméga 3 / oméga 6

Tableau représentant le ratio omega 3 omega recommande par l' AnsesL’alimentation occidentale est souvent trop riche en oméga 6 (entre 10 à 30 fois la quantité journalière recommandée par l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail). Une consommation excessive et répétée d’oméga 6 empêche la bonne assimilation des oméga 3 et induit à la longue, des déséquilibres physiologiques.

L’ANSES préconise depuis 2010, un ratio de 1/5, c’est-à-dire 1 molécule d’oméga 3 pour 5 molécules d’oméga 6 consommées.

 

Les bénéfices pour l’organisme

Les oméga 3 contribuent à la production des cellules et des hormones tissulaires. Les oméga 6 sont quant à eux, précurseurs des fonctions hormonales, immunitaires et préviennent les troubles inflammatoires et cardiovasculaires. Combinés aux oméga 3, ils ont un effet bénéfique sur la santé.

L’idéal n’est donc pas de réduire la consommation d’oméga 6 mais bien d’augmenter, la teneur en oméga 3 dans notre alimentation. Les aliments riches en oméga 3 sont les poissons, certains légumes verts et les huiles végétales telles que l’huile de noix ou l’huile Inca Inchi, actuellement source végétale la plus riche en OMEGA 3 disponible sur le marché alimentaire européen.